Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maison de ville

16 Mai 2021 , Rédigé par VD Publié dans #Huiles, phototypes et petits meubles

   La maison a perdu, avec le vent, son maquillage de clématites. La clé croche enfin, la porte sile et les souvenirs âgés échappent en courant : ils empestent les gaz de cave et l’âcre odeur de peau des murs. Au salon, le fauteuil rapetassé a gardé une empreinte de position ; la pendule en verre bat encore à peine ; un christ porte-bonheur court-vêtu d’un pagne en bois tient au chambranle par l’opération d’un clou. Sortir, à la force des bras et grâce à des cris, des meubles lourds, des mauvais miroirs, cent ans d’une vaisselle qui tremble, équivaut à vider le ventre d’un gros animal. Au jardin, le brasier, alimenté de tout ce qui casse, fume trop noir du similicuir des bibles et des livres de messe. En cuisine, la trouvaille, au fond d’un gobelet de baptême, d’un dentier de secours déclenche un rire gêné que la pièce nue exagère. Puis il y a le partage à faire des armoires, des draps et des couteaux. Qui veut la boîte à colifichets, avec dedans les clichés, les têtes et les portraits qui composent le parlement des morts, l’emporte pour soi sans regret ; sinon, elle ira au feu.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

P 16/05/2021 12:51

D'au moins une chose la certitude l'emporte : même si l'attente fut longue, inquiète, préoccupée et même soucieuse, les mots revenus du diable vauvert - au moins - n'ont rien perdu de leurs formidables forces et les phrases de leur envoûtante puissance. Merci.

16/05/2021 17:48

En demandant peut-être pardon, s'il y eut des attentes ou des inquiétudes ; mais le temps d'écrire, ou du moins la satisfaction, avait passé, un temps. Merci d'avoir patienté.