Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fin du deuxième millénaire

10 Novembre 2020 , Rédigé par VD Publié dans #Vues basses

   C’est alors, à l’ouest de la France, figurant à peine dans les cartes d’état-major, une région inférieure, essentiellement composée de broussailles, de bois denses, de brumes roses de condensation et de mares profondes. L’eau, sur la terre comme au ciel, n’est pas encore impotable. Un eczéma de petites maisons élémentaires, semées dans les plis du paysage, noircit au contact des quatre climats. On entend, au loin, le bruit contre les arbres des outils à main des hommes que les femmes, que tout inquiète, appellent, par des cris longs et rauques, à l’heure obligatoire du repas ; les gens âgés, atteints de courbures, devenus des peaux de chagrin, chevrotent des airs d’antan à des couples d’oiseaux encagés ou à des nouveau-nés, pour qu’ils s’endorment. Échappés des écoles, les garçons et les filles comme des garçons jouent, à l'air libre, à préparer des plans de bataille, des assauts, des guets-apens, à cueillir des fleurs. Cachés, dans les collines, entre les jambes des chevaux, ils observent, armés légèrement (silex, canifs, badines, bâtons pointus), le va-et-vient sonore des engins de chantier d’autoroute, des poseurs de rails et de lignes électriques qui, à la fin du deuxième millénaire, jour après jour progressent vers eux.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascale 10/11/2020 15:21

Mon petit commentaire précédent a dû tomber dans les tranchées creusées par les engins de chantier. Je disais pourtant la chose sérieuse suivante : vos textes si puissants et si fins - ça je m'en souviens bien - vont me mettre en difficulté de vocabulaire pour vous en faire compliment - ça c'est l'idée, ce ne sont peut-être plus les termes.
Cette fin de siècle et de millénaire que nous redoutions autant que nous en attendions le pire, n'a pas tenu toutes ses promesses : le début du suivant bat tous les records !
Votre tableau de ces années-là est si juste !

10/11/2020 16:01

Nous avons eu, au Poitou, des pannes électriques. Impossible d'accéder au panneau des commentaires. Vous reparaissez deux fois ; à notre grand plaisir.

Pascale 10/11/2020 13:15

Comment renouveler mes compliments alors mon stock de mots disponibles s'épuise chaque fois que je lis vos phrases puissantes et fines ?

10/11/2020 15:57

Vos mots ne manquent jamais leur cible ; ils touchent au coeur et, même quand ils reprochent un peu, avec ce tact que vous possédez, ont toujours si droitement raison.